HomeschoolLifestyleTipsTous les articles

Forestschool: apprendre dans la nature

Le concept de ForestSchool (Ecole en Forêt) est né en 1927 avec la création de Laona, dans le Wisconsin, la première école du genre. C'est à partir des années 50 qu'il commence à se développer aux états unis et dans les pays scandinaves. aujourd'hui, le concept se démocratise et on voit apparaître de nombreuses structures dans tous les pays.

Qu'est ce que c'est ?

Une ForestSchool est une structure scolaire qui propose un ou plusieurs jours par semaine des cours à l’extérieur dans une forêt mais aussi dans un pré, un jardin, une ferme, un lac ou même la plage ! Dans ces structures, les enfants sont encouragés à explorer la nature, creuser la terre, grimper aux arbres afin de développer des compétences et connaissances variées très loin de celles que l'on peut acquérir dans une classe et pourtant nécessaires à leur bon développement.

Pourquoi donner des cours dehors ?

Notre génération a été la première à passer plus de temps à l’intérieur qu'à l’extérieur. Aujourd'hui, c'est 90% de leur temps que les enfants passent dans des espaces clos, à l'intérieur, sans ou avec peu d' interactions avec la nature. A tel point qu'il a été mis au jour un trouble appelé Syndrome de Déficit de Nature dont les symptômes sont Hyperactivité, Trouble de l'attention et de la concentration, Anxiété, stress, Dépression, Troubles cardiovasculaire, Obésité, Fragilité immunitaire.

Faire cours dans la nature permet:

  • de renforcer le système immunitaire et réduire le risque d' allergies et de maladies cardiovasculaire,
  • d'avoir plus de possibilités de mouvement et d'être plus agile,
  • de pouvoir se dépenser, canaliser son énergie, réduire le stress, l'anxiété et l'agressivité
  • d'améliorer l'estime de soi, la confiance en soi, la conscience des autres
  • de développer l'autonomie, l'autodiscipline et la concentration

Au delà des bienfaits évidents sur la santé, donner cours dehors permet d'ancrer le savoir dans le concret, de mettre l'enfant en immersion et de rendre la connaissance beaucoup plus attrayante.

Alors profitons de notre liberté en IEF pour organiser des cours réguliers à l’extérieur sans attendre ! Que ce soit pour réaliser de véritables séances interdisciplinaires ou des journées un peu plus lights pour faire des révisions ou changer les habitudes d'apprentissages  aux beaux jours, des journées Forest school seront bénéfiques à tout le monde.

En pratique !

Vous voulez vous lancer ? Quelques petits trucs pour que la pratique reste un plaisir pour tout le monde et s'inscrive dans une démarche régulière.

Bien choisir le lieu:

Qu'est ce que je souhaite proposer à étudier ? Est ce que le lieu pourvois assez de matière à son étude ?

Est ce que le lieu offre suffisamment de possibilité pour grimper, bouger, se cacher, courir, ... ?

Quels sont les dangers auxquels être attentif (champignons ou plantes toxiques, pente abrupte, circulation, ...) ?

Le lieu est il couvert par les réseaux mobiles (pour des recherches, en cas d'urgence, ...) ?

Est il facilement accessible ?

Comment pourra t'on se protéger du soleil ou de la pluie ?

A qui appartient il ? (autorisations à demander ?)

Le matériel:

Afin de passer de bonnes journées, il est indispensable d'être correctement équipés pour profiter du temps passé plutôt que de se préoccuper de son état de santé, des petits bobos, des vêtements mouillés, etc...

  • un téléphone portable chargé + éventuellement une power bank
  • une pharmacie contenant de quoi laver, désinfecter et protéger une plaie, bandage, pommade contre les contusions, couverture de survie, aspivenin et répulsif contre les insectes
  • Signal d'alerte (sifflet, trompe)
  • une couverture pour s’asseoir et/ou déposer des objets
  • de l'eau pour boire, se laver les mains, éteindre un feu
  • du papier toilette et petits sacs poubelle pour ne pas salir les lieux
  • des vêtements bien adaptés à la saison avec des chaussures confortables + vêtements de rechange pour se mettre au sec. En cas de précipitations, des parapluies pour tout le monde pour pouvoir s'abriter pour écrire.
  • pour chaque enfant, un sac à dos avec une bouteille d'eau et un goûter nourrissant à prendre en autonomie (les enfants ont toujours plus faim et soif quand ils jouent à l’extérieur)

Et, bien-sûr, le matériel nécessaire à l'activité prévue.

Comment ?

Pour donner envie aux enfants et les motiver à revenir régulièrement faire cours en forêt, préparez bien vos journées !

Planifiez des activités cohérentes autour d'un thème particulier qui permettent à l'enfant d'explorer avec un objectif précis et de rester actif

ex: autour d'un ruisseau: Langue: verbes et adjectifs autour de l'eau / Proverbes sur l'eau et leur signification, mathématiques: mettre au point un dispositif pour calculer la vitesse de l'eau, Questionner le monde: Le cycle de l'eau, analyse de la qualité de l'eau à différents points du ruisseau, dessiner une carte du ruisseau, Art: Construction de bateaux ou moulins à eau, copier ou dessiner un  élément aquatique, produire des sons avec de l'eau pour réaliser une oeuvre musicale, EPS: Course d'orientation le long du ruisseau, course d'équilibre en transportant de l'eau dans des coquilles d'escargots...

Pensez à intégrer les trois éléments d'une bonne éducation: savoir faire (les mains), savoir être (le coeur) et savoir (le tête).

Faites en sorte que le matériel soit prêt, à disposition et en quantité suffisante  pour fluidifier les activités, les recherches et éviter les temps morts d'attente qui sont démotivants.

Prévoyez des longues plages de jeu libre et des temps de repos dans un lieu calme choisi par l'enfant

Mettez en place des rituels: contrôle du matériel avant de partir et avant le retour, explications des ateliers, restitution de la journée, fêtes des saisons...

En savoir plus ?

Toutes les informations de cet articles sont tirées du fantastique ouvrage très récemment paru aux éditions Salamandre : L'Ecole à Ciel Ouvert ! Un livre fait pour les enseignants, très facilement adaptable à l'IEF, qui est une véritable mine d'informations, de bonnes pratiques et d'activités conformes aux programmes Français et Suisse (de quoi en boucher un coin à l'inspecteur !!)

Prêts à franchir le pas et à organiser vos journées dehors ? Est ce que vous pratiquez déjà ?

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *